초록 close

Le propos de cette eˊ tude consistait à eˊ tablir des rapports entre l’ identiteˊpolitique et l’ imagination politique dans les textes principaux des deux représentants respectifs de la pensée coloniale et de la pensée postcoloniale:Albert Memmi et Achille Mbembe. Nous avons supposé que les différences de deux pensées - rôle déterminant des facteurs socio-économiques dans le système colonial dans la pensée coloniale et mise en valeur du culturel dans la pensée postcoloniale - produiraient les spécificités des deux discours. Mais une fois constatée la primauté du culturel communément admise dans ces deux auteurs, nous sommes amené plutôt à nous intéresser à la facture même de leurs discours qu’ aux contenus conceptuels et idéels de ceux-ci. Nous avons dégagé chez Memmi une « logique implacable de la nécessité coloniale» et chez Mbembe une « pensée de l’enchevêtrement et de la concaténation» qui consiste à l’ approchement graduel au fait à travers un mouvement continu de mises au point successives. Ces démarches de la pensée représentent leurs efforts intellectuels qui visent à une élaboration d’ un savoir inédit et original àl’ écart de, et par rapport à, l’ universalisme rationnel de l’ Occident remis en cause.